Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
P1030067.JPG
Les Chèvres
Les Brebis
Les Fromages
La Viande
Les Savons
Contact
Nous allons vous retracer ici le calendrier de la vie d'une brebis sur un cycle de production :

début-mi fevrier : les naissances commencent. A la différence des chèvres, les brebis vont garder leurs agneaux (1 en général, parfois 2) avec elles. En effet, ceux ci vont stimuler le démarrage de la lactation . Ils vont rester 4 à 6 semaines avec les mères. On souhaite aussi qu'ils naissent groupés pour avoir un lot d'agnelles de renouvellement uniforme, des agneaux de lait prêts à Pâques et un volume de lait conséquent à travailler en fromagerie. Les agneaux seront séchés, nettoyés, pesés, enregistrés bouclés, desinfectés du cordon et l'on veillera à ce qu'ils prennent bien le pis de leur mère.Pour ce, ils sont isolés quelques jours dans une case de mise bas, pour que le couple mère-agneau se connaissent. Ensuite, ils sont remis au sein du troupeau.
Parallèlement à l'allaitement des agneaux, les brebis sont traites le matin; c'est la "repasse", ainsi elles reprennent les "bonnes habitudes", reçoivent leur ration individuellement et sont d'autant plus stimulées. Le lait issu de cette traite est trop peu important en volume pour être transformé, il est donc donné aux chevreaux.
A cette époque, elles restent dans le bâtiment jour et nuit car dehors il y a la neige...
Côté nourriture, elles reçoivent du foin d'excellente qualité à volonté et du maïs

mars-avril : les brebis entament leur pic de lactation : c'est là qu'elles vont faire le maximum de lait (et nous nous allons produire les tommes à ce moment là). Pâques approchant, les agneaux de lait sont alors abattus, découpés, conditionnés et livrés. Les agnelles sont sevrées : elles sont séparées de leurs mères et ne reçoivent plus que de la nourriture solide : foin à volonté, paille et floconné.

Avril jusqu'à mi-septembre : s'installe le rythme de croisière de l'exploitation.
Dès la traite du matin finie, les animaux sortent au paturage (de 6h30 le matin à 20h le soir). Les brebis paturent dans de grands parcs, que l'on alterne et rentrent à la nuit. Le lait commence à baisser vers fin juillet. En effet, la lactation des brebis est plus courte que celle des chèvres.
De notre côté, c'est le plein "boum" au niveau des marchés et de la transformation.

Septembre : c'est la période de reproduction, les brebis sont en chaleurs. Les béliers sont alors introduits dans le troupeau. Les agnelles sont aussi mélangées avec les adultes à cette époque afin de s'integrer au troupeau et d'être saillies.

mi septembre-fevrier : c'est la période de tarissement. Ce repos, jusqu'à la mise bas, va permettre aux brebis de reconstituer leurs reserves, de régénerer leur mamelle et de se prépaper tranquillement pour la future saison. Elles continuent à sortir et sont complementées avec du foin le soir.
A cette époque se fait aussi la réforme, le "tri" des animaux : les brebis qui n'ont pas assez produit, qui sont trop vieilles, qui n'ont pas pris, ou qui presentent un procblème de type boiterie sont sorties du troupeau.

Novembre : elles sont completement rentrées à nouveau dans le bâtiment car les ressources du paturage sont épuisées et que le temps se dégrade. Elles reçoivent alors un bon foin de montagne à volonté et un mélange de grain qui va évoluer en fonction de leurs besoins de gestation et de préparation à la mise bas.

Décembre : les béliers sortent du troupeau. D'une part, il y a très peu de chance d'avoir encore des brebis en chaleurs et d'autre part celà ferait des naissances trop tardives (la brebis porte 5 mois).

Janvier : on se prépare doucement à repartir pour une nouvelle année de production